25/09/2004

...Une revenante...

Bien le bonsoir...
Ca fait longtemps n'est-ce pas?...
C'est que j'ai été fort prise ces derniers temps. Avec la rentrée des enfants, mes cours a donner...
Enfin, la follie...
Mais ce soir, je suis seule a la maison... Je respire et j'ai donc le temps de poster...
Mon homme travaille et les enfants son chez des amis...
Mais je me rends compte qu'il est difficile de tenir régulièrement un blog quand on travaille...
Enfin pour moi. Car je sais que d'autres personnes le font...
Mais je n'aimerai pas laisser ce blog a l'abandon...
C'est pourquoi je le ferme...
Je vous remercie pour tout...
Je vous demanderai juste de ne pas oublier que la magie et la féerie font partie de votre vie...
Il ne faut pas l'oublier... Soyez adulte tout en sachant vous émerveiller devant cette beauté...
Merci...
 
~Aby~
 

19:01 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/09/2004

Ouf!!!!

Ouf... Je suis enfin sortie de ce pétrin...
Je m'explique...
Après mon dîner, (voir le post précédent), j'ai fais un petit tour à l'infirmerie...
Après deux jours où je n'ai pu bouger, le bateau fait une escale en Afrique...
Je descends à terre...
Je me promène et fais du tourisme...
Lorsque j'arrive dans un petit village perdu dans la brousse...
Le ramada...
Une odeur de mort plane sur la place déserte...
J'avance avec prudence.
Je tourne à droite, passe devant un "jardin"...
Soudain, des bruits tout sauf humains me parviennent...
Je me tâpis dans une ruelle sombre, ferme les yeux et espère passer inapercue...
Puis, plus de bruit...
Juste une respiration chaude sur ma joue.
J'entrouvre les yeux...
Une peau noire, un nez applati et décoré d'un os, reluit a la lumière de la lune...
-Bouga oudé! Criait-il... Bouga oudé!
Il me prend la main et me tire hors de ma cachette.
Sur la place déserte auparavant, se tenait maintenant une vingtaine de personnes toutes décorées de la même facon que "Bouga oudé" (C'est ainsi que je l'avais appellé)
-Walanga toudou? Demanda l'homme qui me sembla être le chef...
-Ravana liko chichi... Dit "Bouga oudé" embarassé.
-Hum... Acquiesça le chef... Blo me Réda!
La foule s'ouvrit pour laisser passer un jeune homme...
-Quelle langue vous parler? Me demanda le jeune homme en anglais.
-Anglais... Lui dis-je.
-Pourquoi vous être ici?
-Le tourisme...
Il se retourna vers son chef et lui traduisit...
Je ressentis alors une forte douleur dans le cou...
Ho, je dois vous laisser...
Au revoir...
 

14:50 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |