13/08/2005

...Le chemin...

Les yeux a demi clos, je cherche mes pantoufles,

A tâtons, j'avance dans le noir.

J'écoute, je suis le bruissements des ailes de la petite dame,

Je marche dans une maison, ce n'est pas la mienne,

La petite dame est sur le rebord de la fenêtre et me montre le chemin...

Un bruit, un "bip", mes yeux s'ouvrent grands...

"12h35" au réveil, je suis en retard, la petite dame n'est plus là,

Mais elle a laissé deux fils d'argent dans ma main...

14:32 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

...fée...

Une petit fée d'un autre temps,

M'a soulevé une mèche de cheveux,

Et m'a soufflé,

Viens, suis moi au coeur de mes rêves,

Je te guiderai...

14:22 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/09/2004

...Une revenante...

Bien le bonsoir...
Ca fait longtemps n'est-ce pas?...
C'est que j'ai été fort prise ces derniers temps. Avec la rentrée des enfants, mes cours a donner...
Enfin, la follie...
Mais ce soir, je suis seule a la maison... Je respire et j'ai donc le temps de poster...
Mon homme travaille et les enfants son chez des amis...
Mais je me rends compte qu'il est difficile de tenir régulièrement un blog quand on travaille...
Enfin pour moi. Car je sais que d'autres personnes le font...
Mais je n'aimerai pas laisser ce blog a l'abandon...
C'est pourquoi je le ferme...
Je vous remercie pour tout...
Je vous demanderai juste de ne pas oublier que la magie et la féerie font partie de votre vie...
Il ne faut pas l'oublier... Soyez adulte tout en sachant vous émerveiller devant cette beauté...
Merci...
 
~Aby~
 

19:01 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/09/2004

Ouf!!!!

Ouf... Je suis enfin sortie de ce pétrin...
Je m'explique...
Après mon dîner, (voir le post précédent), j'ai fais un petit tour à l'infirmerie...
Après deux jours où je n'ai pu bouger, le bateau fait une escale en Afrique...
Je descends à terre...
Je me promène et fais du tourisme...
Lorsque j'arrive dans un petit village perdu dans la brousse...
Le ramada...
Une odeur de mort plane sur la place déserte...
J'avance avec prudence.
Je tourne à droite, passe devant un "jardin"...
Soudain, des bruits tout sauf humains me parviennent...
Je me tâpis dans une ruelle sombre, ferme les yeux et espère passer inapercue...
Puis, plus de bruit...
Juste une respiration chaude sur ma joue.
J'entrouvre les yeux...
Une peau noire, un nez applati et décoré d'un os, reluit a la lumière de la lune...
-Bouga oudé! Criait-il... Bouga oudé!
Il me prend la main et me tire hors de ma cachette.
Sur la place déserte auparavant, se tenait maintenant une vingtaine de personnes toutes décorées de la même facon que "Bouga oudé" (C'est ainsi que je l'avais appellé)
-Walanga toudou? Demanda l'homme qui me sembla être le chef...
-Ravana liko chichi... Dit "Bouga oudé" embarassé.
-Hum... Acquiesça le chef... Blo me Réda!
La foule s'ouvrit pour laisser passer un jeune homme...
-Quelle langue vous parler? Me demanda le jeune homme en anglais.
-Anglais... Lui dis-je.
-Pourquoi vous être ici?
-Le tourisme...
Il se retourna vers son chef et lui traduisit...
Je ressentis alors une forte douleur dans le cou...
Ho, je dois vous laisser...
Au revoir...
 

14:50 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

23/08/2004

Une petite faim?

Le bateau tangue légerement...
La salle est vide...
J'entends le bruit des casseroles dans les cuisines...
L'heure du repas approche.
Je préfère descendre avant tout le monde.
Je suis seule à une table face à l'immensité...
Je sirote mon verre de vin blanc.
J'attends ma soupe de nénuphars aux cheveux de piranhas...
Et oui, je suis là pour expérimenter de nouvelles choses. ;-)
Hier j'ai joué au cricket avec un couple de Japonnais...
Personne n'a compris ce qu'il fallait faire mais bon... ;-)
Je n'ai pas rencontré de phénomènes surnaturels...
Je suis un peu déçue... Car je n'ai rien à vous faire partager...
Alors je vous raconte mes petites journées...
Ha... Voila ma soupe... (Enfin ça n'en a que le nom...)
A bientôt...
 
 

15:44 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

16/08/2004

Je n'ai pu l'admirer que quelques instants...

Je n'ai pu l'admirer que quelques instants...
Allongée, abandonnée au milieu de l'étang, Nodra se reposait...
Les poissons lui frôlaient les épaules...
Elle agitait lentement sa nageoire, faisant apparaître de délicats cercles à la surface
de l'eau...
Il faisait calme...
Mais d'un coup, elle ouvrit les yeux.
Je pris peur, et me cachai derrière le rocher sur lequel j'étais assise...
Son regard se posa plus loin devant elle.
Le silence ce fit à nouveau...
On dit que le chant des sirènes est envoûtant... C'est vrai...
Rien qu'en entrouvant ses lèvres, une douce mélodie me parvint.
Je relevais prudemment la tête, elle me regardait...
C'était comme si elle m'offrait un concert, rien que pour moi...
Je fermais les yeux pour mieux apprécier...
La douce mélodie s'évanouit peu à peu...
Elle avait disparu.
Je repris mon sac et retournais vers le bateau...
 
 

13:58 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

09/08/2004

Petite vue...

Voici la vue que je peux admirer depuis le pont du bateau...
Petite île perdue au milieu de l'océan...
Je me retire du monde pour quelques temps.
Là où je vais, je me prépare à rencontrer de multiples espèces de lutins
et autres gnomes...
Je vous conterai mes péripéties...
Quant à Bridget, elle s'envole demain pour un tour des USA.
Pas très féerique, je vous l'accorde...
Bon, je referme mon ordinateur portable et je descends dîner...
Bonnes vacances pour ceux qui y on droit.
Pour les autres, bon courage...
Bien a vous, Aby.

20:16 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

31/07/2004

La veillée des sages...


 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
Vous, vous les sages,
Vous les hommes de grand âge,
Vous veillez sur nos tombes,
Entendant nos rires d'outre-songe,
Voyant les pleurs sur nos faces d'argile.
L'éternité de nos doigts malhabiles,
Et le repentir au bord des lèvres,
Ne sont pas plus sable que glaise,
On ne sait où est le point d'usure,
Qui nous fait tomber dans l'obscur,
 
Vous, vous les sages,
Vous les hommes de grand âge,
Vous dormez sur nos ombres,
Regardant nos yeux cernés de plomb,
Goutant les larmes sur les joues des enfants,
L'envie de nos corps immobiles,
Est le souvenir du fond de l'abîme,
Nous sommes plus faible que forts,
On ne sait où est le point d'accord,
Qui nous jette perdu dans la mort.

 
~Aby~



18:52 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

28/07/2004

Entretien...Entre Paradis et Enfer...

-Abigail, quel plaisir...
-B... Bon... Bonj... Bonjour Bee.
-Que ce passe-t-il?
-Je viens d'échapper à une horde de sorciers. Voyez-vous, ils font une petite
 réunion dans la clairière à coté de mon jardin. Et pour venir jusque ici, je
 dois traverser cette clairière...
-Mais ils ne vous ont jamais causé de problèmes...
-Non, mais aujourd'hui, c'était le rituel d'initiation de tout les nouveaux.
 Et le but est de chasser les humains...
-Ha, je vois... Alors, vous avez vu quelque chose?
-Oui, ... J'ai découvert, au tournant de la forêt, un Ange Noir.
 
~Entre Paradis et Enfer, vit un Ange Noir.
  Son antre, bien que sombre, attire notre attention.
  Cet être nous fait partager ses rêves surnaturels ainsi que sa vie qui l'est tout autant.
  Son univers gothique et enchanteur nous enveloppe et lorsqu'on y est, il est
  difficile d'en sortir. Mais ça vaut la peine de prendre le risque, car si vous en sortez,
  vous emmenerez un peu de son mystère avec vous...
 
-Mmmh, je vais prendre ce risque... Merci, Aby de m'avoir fait part de cette découverte.
-Mais de rien... Au revoir.
                                            http://ange-noir.skynetblogs.be 
       


14:21 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

26/07/2004

***

Et là, tout au bout du chemin enchanteur,

Vous trouverez ma noble demeure.

~Aby~


13:42 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Poème de nuit...

Enfermée dans cette prison de briques et de bois,
La nuit m'est invisible,
La seule lueur provient de mon écran,
Tout est calme,
Seul le ronronnement de cette machine trouble le silence,
Je suis seule dans la maison,
Seule depuis si longtemps,
Je suis trop fatiguée que pour dormir,
J'attends,
Mais quoi?
Un ange, un démon, ...?
La mort peut-être...?
Mais je sais que cette dernière ne viendra pas,
J'attends,
Mais je ne sais toujours pas quoi...
 
~Aby~


02:44 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/07/2004

Une fête...

Le château resplendissait de mille feux dans la nuit.
Toutes les fenêtres étaient éclairées, on apercevait, par les croisées, la lueur tremblante de centaines de bougies.
La fête battait son plein.
Gwen s'approcha lentement, sa longur robe de dentelle et de soie noire moirée bruissait à chaque pas.
L'herbe était humide. Ca et là, dans la profondeur de la nuit, des étoiles s'allumaient comme des clous de lumière.
Un mouvement juste à ses pieds attira son regard. Elle se pencha et remarqua, sous un gros champignon rouge et blanc, un petit livre antique recouvert de cuir brun.
Les pages bougeaient, agitées comme par une main invisible.
Curieuse, Gwen le saisit mais d'un bond, il s'échappa.
Le livre sautillait sur la large allée du château entre les arbres centenaires.
Gwen se mit à courir à sa poursuite et ne vit pas que le livre l'entraînait vers une porte de chêne cloutée.
Elle avait chaud, ses lourds bijoux gothiques la gènaient.
Son cou et ses poignets étaient en feu, juste là ou le métal touchait sa peau.
Son pendentif brillait plus fort que d'habitude.
La porte s'ouvrit lentement sur un brasier immense.
Et là, flamboyant, toutes ailes déployées, l'attendait un ange.
Il la frappa d'un éclair bleu intense et , aveuglée, elle se retrouva au centre de la fête,
entourée de tous ses amis qui dansaient sur une musique d'Evanescence.
Le petit livre et l'ange avaient disparu et d'un coup, elle se rappela qu'aujourd'hui c'était la Sainte-Lucie, la fête de la lumière.
Elle se laissa emporter par la mélodie et la chaleur.
Tout était en place pour une nuit inoubliable...



15:24 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

18/07/2004

Sur le chemin du bois pendu...

Sur le chemin du bois pendu,
Elle errait comme une âme perdue,
De ses noirs oripeaux, suaient
La peur et l'odeur du secret.
 
C'est que par ici, voyez-vous,
La vie, on n'en voit pas le bout,
Et la dame en deuil désespère,
Ca conserve la vie au grand air.
 
Pas un corps, pas une âme à prendre,
La faucille rouille à son flanc droit,
Quelle moisson accrocher à ses doigts,
Au maître, elle a des comptes à rendre.
 
La mort pour la première fois,
En ce pays de champs d'avoine,
De forêts, de lacs et de toits bas,
Tremble sous ses guenilles de Sabbat.
 
Passe ta route; ton masque creux,
Tes mains et tes longs bras cireux,
Sont vides d'enfants et de vieux,
Car voyez-vous par ici,
Ne résonnent que les chants et les rires.
 
~Aby~

18:02 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

17/07/2004

Entretien...Salé et Sucré...

-Bridget, ... Bridget, vous êtes là?
-Oui, oui me voilà... J'étais sur la terrasse à profiter du soleil...
 Alors vous avez quelque chose à me faire partager?
-Oui, ... Aujourd'hui, un blogueur, qui était parti en vacances, est revenu.
  Il a posté et j'ai donc pu décrouvrir son blog plus en détails...
  Il sagit de Sel et Sucre. Et pour l'occasion je vous ai fait un petit résumé...
 
~Sensible et tendre, l'univers de sel et sucre nous emmène dans un monde
  plein de couleurs et de fleurs. (Saviez-vous qu'il adorait les coquelicots?) ;-)
  C'est un professeur de français et il nous raconte sa vie a l'école avec ses
  étudiants, il nous parle de son amour, de ses parents, de ses amis,...
  C'est vraiment quelqu'un de gentil et que l'on aimerait connaître dans la vraie vie. 
 
-Oh! Je vais de ce pas y faire un tour. Merci Aby, à bientôt...
-De rien, bonne visite...
                                    http://sel-et-sucre.skynetblogs.be






15:45 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/07/2004

Une petite fée...

Une petite fée, du nom d'Andromée,
Réfléchit là-haut sur son arbre perché,
Elle réfléchit a sa vie,
Pleine de magie et de féeire,
Pense a notre vie,
Si semblable à sa vie,
Bien que en temps qu'humain,
On n'en sache rein...
 
 

23:00 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/07/2004

Forêt que je croyais tranquille...

Je marche a travers les ronces. Leurs aiguilles déchirent ma robe de satin rouge.
J'entends des rires, des chants,...
Ca vient du fond de la forêt.
La lune éclaire la cime des arbres, la douce brise agite leurs feuilles,...
Je marche plus vite.
Au bout d'un chemin étroit, se trouve une clairière...
Une clairière entourée d'arbres tientés de rose et de mauve.
En arrière plan, se dessine une cascade.
C'est alors qu'un spectacle se produit devant mes yeux...
Des êtres tout de blanc vétu et entouré de paillettes dansent main dans la main.
Le son de leur voix envahit mon âme...
Je m'y abandonne...
Je danse avec eux.
Bientôt, d'autres créatures viennent rejoindre les premières.
Je m'avance avec prudence.
Je me trouve maintenant au milieu de ce concert d'argent.
Leurs ailes de soie frôlent mes épaules nues...
Je les regarde de plus près...
Ce sont sûrement des fées, mais à mon grand étonnement, il n'y avait pas que des femmes.
Des hommes, minuscules, mais magnifiques...
Je tourne sur moi même... Je ferme les yeux...
Et lorsque je les ouvre, je suis allongée sous la véranda du jardin...
Topsy ronronne sur mon ventre...
Ce n'était qu'un rêve...
Mais un beau rêve...

21:38 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Entretien...

-Bonjour Abigail, qu'avez-vous trouvé aujourd'hui?
-Bonjour Bridget... Je suis contente de vous voir.
  Je ne me suis pas encore promenée beaucoup vous savez, je viens d'ouvrir.
-Certes... Mais vous avez du en voir quelques un non?
-Oui bien sûr, de ceux que j'ai retenu...
 °Movida, à la culture incomparable...
 °Neige, à l'ambiance exquise...
 °Sel et sucre, à la tendresse teintée de délicatesse...
 °Absurde, à l'humour débridé...
 °Hermignone, à la féérie enchanteresse...
  Et bien d'autres mais je dois y aller.
 Au revoir Bridget.
-Merci pour vos appréciations Aby...



17:25 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Une balade en forêt?

Une forêt en hiver...
Le reflet de mon coeur, dans l'eau du ruisseau...
Le reflet de ma peau, dans la neige...
Le silence de ma vie, dans l'air...
Une forêt en hiver...



16:56 Écrit par Abigail | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |